Lean Hospital - ce que les hôpitaux peuvent apprendre de l’industrie - Swissmem Academy

Lean Hospital - ce que les hôpitaux peuvent apprendre de l’industrie

19.10.18

Depuis le milieu des années 80 déjà, la question du « Lean Management » se pose également pour les prestataires de services. Par conséquent, la transformation agile et la gestion « Shopfloor » ont fait leur apparition également dans les hôpitaux. Ce n’est ici qu’un exemple qui montre pourquoi il vaut la peine de penser hors des sentiers battus.

Comme l’industrie de production, les hôpitaux se plaignent aussi d’un manque de spécialistes. Désormais, des profils de métiers liés à la santé sont demandés dans toute l’Europe. L’arrivée de main-d'œuvre étrangère, qui en raison d’une relève indigène insuffisante constituait une mesure efficace pour faire face à la pénurie de spécialistes, diminue. Parallèlement, en Suisse toujours plus de jeunes s’intéressent à des métiers du domaine de la santé, mais l’évolution démographique dramatique pose d’importants défis aux hôpitaux. Les coûts liés à la santé ne cessent d’augmenter en Suisse. Certes, pas par habitant, mais globalement.

 

Pour faire face à ce dilemme, les hôpitaux appliquent des méthodes et des outils issus du « Lean Management ».

 

Le « Gemba-Walk », une analyse directe effectuée sur place, montre qu’en Suisse dans les hôpitaux de soins aigus, un infirmier/une infirmière diplômé/e investit en moyenne 20% de son temps de travail de façon efficace pour le soin des patients. Les travaux d’administration, de documentation, préalables et consécutifs au traitement constituent 40% des activités productives. Selon le Lean Management, ces 40% du temps de travail ne sont autres que du temps perdu.

Le fait d'attendre les collègues, de chercher des informations et du matériel, d’improviser, de reprendre des tâches qui n’ont rien à voir avec les soins ainsi que des transports et des trajets d’environ 15 kilomètres par jour, ne contribuent pas à la satisfaction des patients et du personnel.

 

En appliquant une gestion « Lean » de manière conséquente, le temps accordé aux soins des patients peut être augmenté considérablement. L’application des modules ICT élimine des passages inutiles au bureau de la station, des chariots de soin standardisés équipés selon le principe « Kanban » assurent que les instruments, le matériel consommable et les médicaments soient disponibles au bon endroit dans la quantité demandée, sans devoir les chercher. Il est possible par la voie de solutions « Corporate Social Media » de diminuer la consommation et de niveler la charge de travail. Comme dans l’industrie, des unités hospitalières autonomes appliquent une gestion « Shopfloor » exemplaire avec tableaux de bord. Ceci a même donné naissance à un nouveau champ professionnel. Aujourd’hui, des activités sans lien avec les soins, telles que l’hygiène des lits et la gastronomie sont assurées par le service d’hostellerie des unités hospitalières. Le sondage quotidien des patients et collaborateurs montre qu’une gestion « Lean » porte ses fruits. La fluctuation des collaborateurs diminue et la satisfaction des patients augmente.

Si dans le secteur de la santé la gestion « Lean » est appliquée de façon conséquente, la pénurie de spécialistes ne sera plus d'actualité.

 

Toujours plus d’hôpitaux se tiennent au principe « Lean Journey ». Ils se parent pour l'avenir et suivent les cours correspondants à la Swissmem Academy.